Événements

Analyse et Mémoire >

« Je suis irresponsable ! » : lettre aux bon·ne·s citoyen·ne·s si soudainement altruistes

J’ai écrit cet article comme un geste d’autodéfense intellectuelle. Je voulais réagir à l’air ambiant présent sur les plateaux télé, sur les conversations Facebook et même dans les bavardages entre ami.e.s. Une petite musique s’est doucement installée dans ma tête, me convaincant de mon propre héroïsme à rester cloîtré chez moi comme si le virus allait se répandre au moindre pas que je poserais à l’extérieur. Je trouve qu’il y a un fond de doctrine néolibérale qui doucement se répand et qui vient nous persuader de notre responsabilité individuelle dans la crise.

Fil d’info > Répression

[Ariège] La gazette déconfinée #02

Cette gazette ariégeoise à été lancée avec l’annonce du confinement. L’idée est de partager nos vécus, nos coups de flippe, nos tournages en rond, des textes qui nous ont parlé… La gazette des confinées est composée d’un panel de point de vue nécessairement contradictoire, comme ce qui se passe dans nos têtes.
Numéro 2, dixième jour de confinement

Ailleurs > Logement

Appel à la grève des loyers

La proposition d’une grève des loyers se propage depuis quelques jours, parallèlement au coronavirus, en réaction à la crise politique, économique et surtout sociale qu’il provoque, qui vient s’ajouter à ladite « crise sanitaire » qui dure depuis quelques temps.

Ailleurs > Économie

L’abject « Monologue du Virus »

Texte paru sur Paris lutte info. « Le monologue du virus », publié sur lundimatin a déjà beaucoup circulé. Ce texte nous invite à accueillir le coronavirus comme le Messie venant nous sortir de notre servitude volontaire et de notre apathie quotidienne. Mais dans ce monologue abject, il est oublié (ou dénié) que tout le monde n’a pas le luxe de se demander s’il faut concevoir le temps de la pandémie comme des vacances ou bien comme l’occasion de cultiver son jardin et l’art de se saluer.

Fil d’info > Syndicalisme

[Syndicat Construction CGT 31] Pour protéger notre vie et celle de nos proches, combattre le virus et le système capitaliste qui le propage

Depuis quelques jours, tous les chantiers de notre département étaient à l’arrêt. Dans leur très grande majorité les salariés, sédentaires comme nomades, étaient confinés chez eux.
C’est donc non seulement avec un grand étonnement mais aussi un sentiment de dégout et de révolte que nous avons appris que le gouvernement et les organisations patronales du BTP avaient négocié et signé un protocole pour relancer l’activité dans le BTP. C’est-à-dire nous obliger à reprendre le travail alors que le virus se propage et va bientôt atteindre son pic de dangerosité et de mortalité.
C’est au moment où le gouvernement italien fait stopper tous les chantiers en Italie, que son homologue français les fait rouvrir !

Fil d’info > Squats

Notre solidarité n’est pas confinée !

Ce n’est pas nouveau, en cas de crise, ce sont les plus précaires qui trinquent.
Depuis le confinement, les personnes mal logées, souvent avec peu ou pas de ressource, sont encore plus isolées de la solidarité et de l’entraide pour vivre dignement. Certain·es qui avaient des petits boulots les ont perdus. Il est désormais difficile d’accéder aux colis alimentaires, de faire la manche ou de faire de la récupération de nourriture. En soutenant les habitant-es des squats, ils-elles seront moins isolé-es et leurs conditions de vie (alimentaire et sanitaire) pourront être améliorées.
Nous appelons donc à une solidarité de quartier, puisque le début du confinement nous a prouvé qu’elle existait.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.

-