Analyse et Mémoire

Analyse et Mémoire >

Les luttes sociales depuis Mai 68 et la chanson de Dominique Grange | Cinéma documentaire

Les chansons de Dominique Grange portent en elles les traces de Mai 68. Chanteuse engagée, elle a marqué l’époque de son empreinte et est devenue une icône de l’effervescence politique de l’après-Mai 68. Elle exprime toujours, aujourd’hui, par sa voix et son engagement, la même volonté de résistance à toutes les formes d’oppression. Lorsqu’elles dialoguent avec les dessins de Tardi et évoquent les récents mouvements sociaux, ses chansons véhiculent les mêmes aspirations révolutionnaires.

Analyse et Mémoire > Enfermement

La Corogne / Toulouse / Mexique : Pastora vit dans nos cœurs

Texte/Audio pour rendre hommage, un mois après son décès, à notre chère compagnonne "Pastora" Dominga González Vieites, mère de l’ex-prisonnier anarchiste Xosé Tarrío. "Tu es là, tu seras toujours là, tu nous laisses rempli·e·s de bien des choses, de beaucoup de rage et d’amour pour continuer… et bien sûr que la lutte ne meurt pas". « Que la lucha no Muera »

Analyse et Mémoire > Gentrification

Travaille, consomme et ferme ta gueule

Accuser les gilets jaunes de la faillite d’une palanquée de commerces toulousains c’est occulter les effets d’une crise qui ne date pas du mois de novembre mais de quelques années en arrière. En 2018, rien que dans ma rue, au moins une demi-douzaine de boutiques avaient mis la clef sous la porte en raison d’une augmentation des loyers qui empechait tout ce beau monde de faire perdurer leur activité.

Analyse et Mémoire >

Gilets, comme une envie de révolution (jaune)

L’appel de Saint-Nazaire, qui fait suite à la deuxième Assemblée des assemblées, se conclu sans ambiguïté par « … nous considérons qu’il faudra sortir du capitalisme ». La seule solution est donc d’avancer dans une perspective révolutionnaire, il n’y pas d’issue réformiste. Nous ne voulons pas aménager le capitalisme, nous voulons sa fin définitive. Oui mais quelle révolution voulons nous ?

Analyse et Mémoire > Répression

Les effets politiques de la répression

Pour quelques bouts de shit, pour avoir aidé des sans-papiers, parce qu’on s’est fait serrer par le vigile à la sortie du magasin ou bien quand on se fait tirer du lit par des flics qui enchaînent sur une perquis’... la police s’attaque à tous ceux qui ne marchent pas assez droit ; à tous ceux qui refusent de jouer au jeu du bon citoyen ; à ceux qui, partout, ont décidé ensemble de ne plus avoir peur, ceux qui se défendent, frappent et s’organisent. Malgré les précautions, les habitudes de prudence, les tac­tiques d’évitement, en dépit de toute opacité, il arrive que ça tombe. La ré­pression s’abat : quelque chose dans nos vies l’a fixée, aimantée.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11 |

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.