Revue de stress #2.13 - semaine du 5.12

Passage en revue de quelques infos tirées de la presse dominante, qui se construit ensemble sur cette page ! Vous êtes touTEs les bienvenuEs.

Islamophobie

Toute la semaine, le département de Haute-Garonne organisait des Rencontre de la laïcité : "Au moment où l’obscurantisme et le fanatisme s’attaquent à nos principes et à nos valeurs républicaines, nous avons le devoir, notamment auprès de la jeunesse, d’expliciter les principes de la laïcité." Beurk. L’AFEV [1], dans le cadre du Parcours laïque et citoyen, a travaillé avec 200 collégienNEs afin de réaliser une exposition d’une centaine d’affiches sur la laïcité. Les élèves membres du nouveau Conseil départemental des collégiens ont quant à iels été invitéEs à visiter une exposition « Laïcité et République ». Vendredi c’était la « Journée nationale de la laïcité » avec l’intervention de l’expert Gilles Képel, "spécialiste de l’Islam et du monde arabe contemporain" sur le thème « La laïcité contre la fracture ». Etc, etc, jusqu’à la gerbe.

Police, justice

Apparemment leur laicité ne s’applique par contre pas aux... militaires, puisque dimanche 4, toute la hiérarchie était présente pour une messe bleue le jour de la Sainte-Geneviève, sainte patronne des gendarmes, dans l’église Saint-Étienne à Trèbes (Aude). Ce complot d’obscurantistes comprenait : le colonel Sébastien Gay, commandant du groupement de l’Aude ; le chef d’escadron Stéphane Cario, commandant de la compagnie de Carcassonne ; le chef d’escadron départemental de sécurité routière Didier Soupaul, Mme Bernard, sous-préfète d’arrondissement ainsi que le maire de Trèbes, Éric Menassi. Les gendarmes de l’Aude seront-ils invités à y faire un tour ? Ou font iels déjà partie de ce fanatisme menaçant ? Même tintouin dans les Hautes-Pyrénées, où l’on retrouvait le lieutenant-colonel Thierry Étienne, comandant du groupement des Hautes-Pyrénées,le procureur de la République, les chefs de corps du 1er RHP et 35e RAP, la guardia civil, et les associations patriotiques et anciens combattants, retraités de la gendarmerie.

Mercredi matin, descente de keufs à l’hôtel « Le Toulouse », rue Bayard, près de la gare Matabiau. Le gérant et le veilleur de nuit ont été placés en GAV pour proxénétisme aggravé, et l’hôtel a été fermé.

La Dépêche a posé quelques questions à Pierre-Yves Couilleau, procureur de la République de Toulouse. Celui-ci annonce la mise en place à Toulouse "en 2017 des travaux non rémunérés, différents des travaux d’intérêts généraux et beaucoup plus rapides à mettre en œuvre." [2]

L’antenne castraise du service pénitentiaire d’insertion et de probation du Tarn (SPIP) [3] vient d’emménager dans un bâtiment d’une superficie de 500 m2 situé 22, rue des Métiers. " Cette délocalisation était un objectif pour travailler dans des conditions correctes et accueillir au mieux le public de la justice du XXIe siècle !"

Lol. Un colis suspect a été signalé, hier, vers 13 h 30, dans la cour d’honneur, à l’intérieur du commissariat central. Au terme de l’intervention, l’engin s’est révélé inoffensif. Il s’agirait d’un engin ramené.... par une patrouille. Et dans le Lot-et-Garonne des keufs écrivent à leur direction pour demander qu’on leur retire leur statut d’OPJ... va comprendre.

Travail

Un homme de 48 ans est mort au travail lundi dernier sur le chantier de rénovation de la gare d’Austerlitz, dans le XIIIème arrondissement de Paris, sa veste ayant été accrochée par une foreuse.

Grève jeudi après-midi à La Poste, au centre de tri de Saint-Jean-de-Verges. Ils étaient également environ deux cents grévistes rassembléEs le matin-même devant la poste de la rue Lafayette.

Manif des pompièrEs mardi de Saint-Cyp à la place Saint-Étienne. Iels ont aussi écrit une lettre ouverte à leur hiérarchie avec que des rimes en "ion" c’est assez marrant : "conscients, de n’être que des pions, après concertation et remplis d’émotion, nous vous écrivons pour défendre notre profession que nous faisons avec passion ; nous qui montons dans les camions encore avec frisson."

Tech, urbanisation

L’obsession de la grande vitesse poursuit sa course effrayante avec l’arrivée mercredi après-midi en gare Matabiau, "devant un parterre de VIP et au son d’un quatuor à cordes classique", de la première mouture d’un nouveau modèle de rame dernier cri appelé "Océane", prévu pour équiper la ligne LGV Paris-Toulouse du futur. Et pendant ce temps là près de Figeac, une personne a entamé une grève de la faim pour protester contre la construction d’une nouvelle route juste à côté de sa maison, en lien avec la grosse zone industrielle "Figeac aéro". « Je ne suis pas quelqu’un à faire des histoires, je suis discret, mais ce sont mes filles de 6 ans qui jouent dans ce jardin et cette route qui va dévaler sur notre domicile sera inévitablement accidentogène. Figeac Aéro continue de grandir, un nouveau hangar se monte vers nos maisons. Nous sommes au fond du trou ».

Mercredi, l’ARS [4] a remis son rapport sur la mort d’une maman et de son bébé à la maternité de Decazeville le 6 octobre dernier, mais il n’a pas été rendu public. Une réunion publique sera organisée à Decazeville le 16 décembre. Le principe d’une grande manifestation avant la fin du mois est acté.

Ça pue la distopie : "Deux chimistes toulousains inventent un procédé pour piéger l’odeur des terroristes". Les flics pouvaient déjà se servir du vêtement d’une personne pour l’identifier ou la retrouver grâce à un chien. La technologie, enfin deux chimistes toulousains vont faire de l’odeur une méthde d’identification " avec une fiabilité proche de 100%" nous dit La Dépêche. Avec "un matériau capable de stocker les odeurs d’une scène de crime. L’idée est donc d’amener ce matériau sur une scène de crime et d’absorber des odeurs en présence qui seront ensuite comparées à celles d’éventuels suspects. l’huile gélifiée possède une plus grande surface absorbante qui lui permet de « sentir » un maximum de choses, même dans le cas d’odeurs anciennes, quasiment évaporées". A terme, l’État pourrait créer un fichier des odeurs : "Nous travaillons également avec le mathématicien Xavier Gendre de l’Institut de mathématiques de Toulouse, pour développer un système qui permettrait de comparer les molécules olfactives piégées par notre dispositif à une base de données olfactives, un peu comme une base d’empreintes digitales".

Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube (filiale de Google/Alphabet) ont annoncé lundi un partenariat à l’échelle mondiale visant à identifier plus rapidement les "contenus à caractère terroriste" sur leurs plateformes, et ainsi freiner leur propagation. Les quatre entreprises ont prévu de créer une base de données commune comprenant les "empreintes digitales" numériques de photos ou vidéos de propagande et de recrutement retirées de leurs plateformes, d’après un message commun relayé sur leurs sites respectifs.

Lundi un administrateur du site Zone téléchargement a été placé en détention provisoire et mis en examen pour contrefaçon en bande organisée, blanchiment aggravé et travail dissimulé. Trois autres personnes en gardav dans la même affaire étaient sorties mercredi dernier.

Patriarcaca

Une femme a été jugée en cour d’assise à Carcassonne cette semaine pour "homicide volontaire" après avoir planté son conjoint avec un couteau de cuisine lors d’une enième tentative de viol en 2010. Et La Dépêche titre "A-t-elle tué son compagnon pour se protéger de lui ou de la rupture ?" Ah bon tuer quelqu’un ca protège d’une rupture ? Allo ? Elle avait d’ailleurs déposé une plainte en 2008 avant de la retirer, puis de la réitérer l’année suivante. Entre-temps, elle avait aussi fait une tentative de suicide... Toute la semaine c’est le déferlement de bouillie médiatique sur cette affaire, attention à la lecture c’est assez violent : ici, ici et ici. À l’issue du procès la légitime défense n’ayant pas été retenue elle a écopé d’une peine de 10 ans de prison ferme...

Une femme et été tuée mercredi à Bordeaux après avoir été volontairement percutée par son compagnon au volant de sa voiture. L’enquête en cours explique que la jeune femme marchait sur le bas côté de la route lorsque son petit ami est arrivé à toute allure avec la voiture de son frère. La victime est morte sur le coup.

Le 14 novembre 1996, Marion Wagon, 10 ans, disparaissait à Agen sur le chemin entre l’école et le domicile de ses parents. Vingt-ans plus tard, une centaine de personnes s’est réunie pour une marche silencieuse organisée par l’association la Mouette dans les rues de la ville afin « de ne pas oublier ».

Notes

[1Association de la Fondation Etudiante pour la Ville

[2Il s’agit de l’équivalent des TIG mais dans une procédure de composition pénale, qui peut intervenir lorsque l’inculpéE reconnaît les faits et que le parquet décide de négocier une peine pour accélérer la procédure et éviter un procés. En pratique il semble y avoir assez peu de différence entre TIG et travaux non rémunérés, sauf que pour les TNR la liste des tafs possible est plus large, et que la durée ne peut pas excéder 72h. Plus de détails ici et ici

[3La compétence géographique d’intervention de l’antenne locale d’insertion et de probation de Castres (ALIP) est calquée sur le ressort de la juridiction de Castres, à savoir le Tarn sud. Au 1er octobre 2016, 582 personnes étaient suivies pour 661 mesures prises en charge, réparties ainsi : 452 sursis avec mise à l’épreuve, 81 travaux d’intérêt général (TIG) ou de sursis assorti de l’obligation d’exécuter un TIG, 21 mesures de placement sous surveillance électronique, 12 mesures de libération conditionnelle, 15 mesures de suivi sociojudiciaire, une libération sous contrainte, 8 contraintes pénales, 17 contrôles judiciaires. Sur ce même ressort fonctionne une antenne milieu fermé du SPIP du Tarn : l’antenne du centre de détention de Saint-Sulpice, où deux conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation interviennent et prennent en charge 80 personnes détenues condamnées.

[4Agence régionale de santé

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.