Revue de stress #2.17 - semaine du 9.01

Passage en revue de quelques articles parus dans la presse dominante la semaine dernière, qui concernent le travail, la métropolisation, le sexisme, le validisme... Rajoutez vos contributions ici pour celle de la semaine prochaine !

Travail

La négociation, lundi après-midi, entre les syndicats et la direction du SDIS 31, n’a pas abouti. Les pompiers ont refusé de signer le protocole d’accord. Même résultat après une entrevue de près d’une heure avec un conseiller du Premier Ministre, Bernard Cazeneuve, à l’occasion de la visite de ce dernier à Toulouse vendredi. La grève continue ! Par contre, après 62 jours de grève, le conflit à la clinique de l’Ormeau à Tarbes est terminé. Les salariéEs réuniEs en assemblée générale mardi matin ont décidé de reprendre le travail. Iels ont notamment obtenu une prime pérenne de 700 euros... par an...

Une petite centaine de salariéEs de l’hypermarché Carrefour de Portet-sur-Garonne (31) ont débrayé samedi matin, à la veille du premier dimanche des soldes. Iels protestent contre le projet de Carrefour d’ouvrir ses magasins le dimanche. L’enseigne renégocie en ce moment ses accords d’entreprise au niveau national sur le travail dominical et propose une majoration des salaires de 80% pour les salariés volontaires.

Métropolisation

Un pacte a été signé hier à Toulouse entre l’État et la Métropole, en présence du Premier Ministre, Bernard Cazeneuve. La troisième ligne de métro, le téléphérique de Paul-Sabatier à l’Oncopole et le doublement de la capacité de la ligne A vont bénéficier de crédits d’un montant de 8,8 millions d’euros, de même que l’étude sur l’engorgement du périphérique et la LGV.

À l’occasion de la sortie de son "Book Éco 2017", hors-série sous forme de guide des principales entreprises du sud-ouest, le magazine "La Tribune" orgnanise le 26 janvier une soirée de lancement au Centre de Congrès et d’Exposition Diagora à Labège. Au même moment s’y tiendra aussi le salon Midinnov, les rencontres pour innover en Occitanie qui "aident les entreprises à passer de l’idée au produit"...

Plan grand-froid : Avec la vague de froid annoncée, le gouvernemement a décidé de mettre en place un "pilotage national quotidien". Mis en place dès samedi, il doit permettre selon Matignon "d’anticiper au mieux les besoins supplémentaires durant cette période exceptionnelle et de mobiliser en temps réel des dispositifs complémentaires si nécessaire"... Détestable langue de bois gouvernementale qui parle de besoins supplémentaires alors qu’il y a déjà des dizaines de personnes qui dorment à la rue à Toulouse. Certes elles ne sont pas encore toutes mortes. En tout cas en application de ce plan quelques nouvelles places d’hébergement précaire en Haute-Garonne devraient être annoncées par la préfecture lundi 16 janvier.

La République contre l’Égalité

Une plainte a été déposée contre la SNCF pour un Toulousain pour défaut d’accessibilité de ses trains, notamment pour les personnes se déplaçant en fauteuil roulant. Un micro coup de poing contre la forteresse validiste des institutions françaises.

Le club montalbanais de rugby qui évolue en Pro D2, l’US Montauban-Sapiac, a annoncé vendredi 13 sur sa page facebook son intention d’engager des poursuites judiciaires après la publication de tweets "racistes et injurieux" à l’encontre de deux de ses joueurs.

Rien d’étonnant puisque le Tarn-et-Garonne n’échappe pas aux logiques racistes soutenues depuis le sommet de l’État. Dernier exemple en date : treize formateurs dans le Tarn-et-Garonne viennent d’être habilitéEs à "porter les valeurs de la République et la laïcité sur le terrain", en de déployant des formations "auprès des acteurs de terrain". Objectifs affichés : lutter contre la radicalisation et « montrer que la République est une et indivisible, laïque et sociale. » Ce type de propagande jesuischarliste est en train d’être mis en place dans tous les départements.

Et samedi il y a aussi eu une nouvelle manif du collectif "Nous voulons accoucher à Decazeville" devant la maternité pour la reprise des accouchements sur place, plutôt qu’à Rodez, Villefranche-de-Rouergue et Aurillac quand ce n’est pas aux urgences...

Pour finir, une étude réalisée par le FormIndep [1] sur 37 facs de médecine en France montre que la plupart n’ont mis en place aucune mesure pour maintenir leur indépendance vis-à-vis des labos pharmaceutiques. A Toulouse, un seule point positif sur les 26 possibles a été relevé : l’existence de cours qui "abordent la question de l’influence des firmes pharmaceutiques et des conflits d’intérêts en médecine"...

Notes

[1une sorte d’asso citoyenniste de médecins, http://www.formindep.org

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.