Appel pour un processus de construction d’un nouveau mouvement révolutionnaire en Occitanie

Appel pour un processus de construction d’un nouveau mouvement révolutionnaire en Occitanie

Version òc e fr.
APPEL POUR UN PROCESSUS DE CONSTRUCTION D’UN NOUVEAU MOUVEMENT REVOLUTIONNAIRE EN OCCITANIE
1er mai, Meeting de présentacion a Pau

La situacion economica, sociau, culturau que’s guasta mei anar mei cada dia, e l’esquèrra qu’ei completament desorganizada. La dreta la mei dura qu’ei a l’ofensiva, las pensadas reaccionàrias que dominan las nostas societats. Dab lo pretèxte de protegir la populacion, l’Estat que muisha la soa vertadèra natura, la d’un aparelh repressiu qui s’apressa deu fascisme.
Los e las militant(a)s e activistas progressistas que son perduts/udas, en saber pas mei qué har. Daubuns pensan l’extremisme qu’ei la sola sortida d’escap, per d’autes lo sol mejan d’accion (que non poscan pas despassar) qu’ei lo pacifisme. Lo hèit que lo movement progressiste sia esglaishat mentre que las classas popularas e intermediàrias que son tocadas au còr per la crisi pòt paréisher paradoxau. De hèit ne n’ei pas, n’ei pas un paradoxe, mes ua maishanta concepcion e ua maishanta compreneson de l’Istòria tà l’esquèrra dens l’Estat francés. Qu’i avem tanben participat.
A costat d’aquò, la question occitana n’ei pas jamei estada tan presenta en la societat mes l’estat francés contunha a negar los nostes drets culturaus e politica los mei fondamentaus.

L’analisi d’aquera situacion e la nosta istòria, que ns’an miats a questionà’ns sus subjèctes e praticas numerós. Despuish mantuns mes qu’avem començat dens libertat ! ua reflexion sus la situacion deu noste moviment e sus la question revolucionària en Occitània. Qu’avem apitat un bilanç de la nosta accion politica, de las nostas practicas militantas despuish la creacion deu movement a l’abòr 2009. Qu’èm tornats a la hont tà tornar pensar la nosta accion e la nosta idea politica. Lo but d’un revolucionari qu’ei de har la revolucion shens esperar qu’arribèssa mes en bastir-la dia après dia. Aqueth moment viradís de l’Istòria de l’umanitat dab las annadas mauaisidas a viéner, la crisi creishant, qu’ei tanben un moment clau tau pòple d’Occitania. Qu’ei lo moment on va vàder lo processus revolucionari au nivèu mondiau.

La temporada Libertat ! que’s barra e qu’obrim ua navèra dab la mesa en plaça d’ un comitat de construccion que vòu har vàder un movement capable de :

  • Deféner los drets democratics deu pòple (tribalh, lotjament, santat, drets linguistics, culturaus, etc) en Occitania en ligam dab los autes pòples de l’Estat Francés, en Europa e dens lo monde.
  • Organisar un movement sus tota l’Occitania en ligant la question politica (autodeterminacion e reconneishença de l’Occitania) a la question deus drets culturaus (officialisacion de la lenga occitana).
  • Lutar tà la revolucion socialista.

Lo 1èr de mai de 2016 qu’organizaram un acamp a Pau (Bearn) tà presentar lo projècte deu comitat de construccion. Que vs’invitam a participar e a juntar lo comitat de construccion dens l’objectiu de bastir un navèth moviment revolucionari dens las annadas a viéner.


La situation économique, sociale, culturelle se dégrade chaque jour un peu plus, et la gauche est complètement paralysée. La droite la plus dure est à l’offensive, les pensées réactionnaires dominent nos sociétés. Sous prétexte de protéger la population l’État révèle sa vraie nature, celle d’un appareil répressif se rapprochant du fascisme.
Les militants et activistes progressistes sont déboussolés, ne sachant plus où donner de la tête. Si pour certain(e)s l’extrémisme est la seule issue, pour d’autres le seul moyen d’action (qu’ils ne peuvent d’ailleurs dépasser) est le pacifisme. Le fait que le mouvement progressiste soit écrasé alors que les classes populaires et intermédiaires sont touchées de plein fouet par la crise peut sembler paradoxal. Il n’en est rien, ce n’est pas un paradoxe, mais une mauvaise conception et une mauvaise compréhension de l’Histoire dont est emprunt la gauche dans l’Etat français. Nous y avons aussi participé. En parallèle la question occitane n’a jamais été aussi présente dans la société mais l’état français continue à nier nos droits culturels et politiques les plus fondamentaux.
L’analyse de cette situation et notre propre histoire, nous ont conduit à nous remettre en question sur de nombreux sujets et pratiques. Depuis plusieurs mois nous avons amorcé, dans Libertat !, une réflexion sur la situation de notre mouvement et sur la question révolutionnaire en Occitanie. Nous avons établis un bilan de notre action politique, de nos pratiques militantes depuis la création du mouvement à l’automne 2009. Nous sommes repartis à la source pour repenser notre action et notre idée politique. Le but d’un révolutionnaire c’est de faire la révolution sans attendre qu’elle arrive mais bien en la construisant jour après jour. Ce moment charnière de l’Histoire de l’humanité avec les années difficiles à venir, la crise s’accentuant, est également un moment clé pour le peuple d’Occitanie. C’est le moment où va renaître le processus révolutionnaire au niveau mondial.

La période Libertat ! se ferme et nous en ouvrons une nouvelle avec la mise en place d’ un comité de construction visant à faire naître un mouvement à même de :

  • Défendre les droits démocratique du peuple (travail, logement, santé, droits linguistiques, culturels etc) en Occitanie en lien avec les autres peuples de l’Etat français, en Europe et dans le monde.
  • Organiser un mouvement sur toute l’Occitanie en liant la question politique (autodétermination et reconnaissance de l’Occitanie) à la question des droits culturels (officialisation de la langue occitane).
  • Lutter pour la révolution socialiste.

Le 1er mai 2016, nous organiserons un meeting à Pau (Béarn) pour présenter le projet du comité de construction. Nous vous invitons à participer et à rejoindre le comité de construction dans le but de bâtir un nouveau mouvement révolutionnaire dans les années à venir.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)


À lire également...

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.