Millau : victoire provisoire contre la fermeture programmée de la maternité

Rapprochement des collectifs de défense des hôpitaux de Saint Affrique et de Millau, rassemblement le 10 mai devant l’hôpital, réunions publiques à Saint Affrique le 12 mai et à Millau le 13 mai, le sud Aveyron est chaud bouillant pour défendre ses hôpitaux publics comme l’a montré l’énorme rassemblement du jeudi 19 mai devant l’hôpital en défense de sa maternité. Le collectif des usager-es de l’hôpital de Millau fait le point au lendemain de cette journée historique.

Les élu-e-s locaux, les syndicats, le collectif des usager-e-s, les sages-femmes et les sages-hommes, le personnel de l’hôpital, ses médecins et la population millavoise ont fait plier l’ARS. La nouvelle est tombée en fin de matinée. L’autorisation de continuer à fonctionner des 2 maternités de Millau et de St Affrique a été renouvelée. Mais attention, à condition de « collaborer » et d’établir un projet de territoire commun avec une visite de conformité au bout de 6 mois Ceci ne parait pas impossible car les 2 structures et notamment leurs présidents de Commission Médicale d’Etablissement [1] sont disposés à travailler ensemble à l’élaboration de ce projet.

Pour nous, comité des usager-e-s de Millau, ainsi que le Manifeste de St Affrique, appartenant à la coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, la collaboration est possible à condition de garder les 2 maternités. Cela pourrait se faire par la création d’équipes d’obstétricien-ne-s et de sages-femmes de territoire qui interviendraient sur les 2 sites. On peut espérer aussi, dans le cadre du Groupement Hospitalier de Territoire, bénéficier de l’apport d’obstétricien-ne-s du CHU.

Quoi qu’il en soit, un grand merci aux Millavoi-e-s pour leur mobilisation, d’abord à la réunion publique de vendredi à la maison du peuple, ensuite à la manifestation de ce soir. Merci encore, mais restons vigilant-e-s et mobilisé-e-s, rien n’est encore acquis, le combat continue.

Commentaire : 3 des 5 maternités de l’Aveyron étaient menacées, c’est dire l’attaque d’ampleur et il est par ailleurs permis de s’interroger sur la faisabilité en 6 mois d’un projet médical de territoire alors qu’il ne s’est pas fait ces dernières années. En ce qui concerne Decazeville qui ne dépasse pas le seuil de 300 accouchements par an mais qui est tout aussi indispensable que Millau ou Saint Affrique, la situation est plus rose puisque la ministre indique le renouvellement de fonctionnement... sous réserve de satisfaire aux exigences de l’Agence Régionale de Santé, exigences toujours pas communiquées !

P.-S.

Suivez les luttes du CHU Toulouse

Notes

[1La commission médicale d’établissement (CME) constitue, dans chaque établissement public de santé, l’instance représentative de la communauté médicale (médecins et sages-femmes), pharmaceutique et odontologique. Son rôle est consultatif, ses membres élus pour 4 ans

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.