Des chiens brûlés vifs en Azerbaïdjan pour les European Games 2015

Le 15 mars ont eu lieu des manifestations à Bakou, Istanbul, Izmir, Ankara mais aussi à Moscou et Tbilissi pour protester contre le massacre d’animaux errants en Azerbaïdjan pour nettoyer la ville avant l’arrivée des touristes pour les European Games de l’été 2015. Des centaines de milliers de chiens sont tués et mêmes brûlés vifs pour nettoyer les rues de la capitale des indésirables.

Les European Games 2015 sont une compétition sportive rassemblant une vingtaine de disciplines (boxe, taekwondo, natation etc...) et entre 5000 et 6000 sportifs et sportives.
Créer en 2012 par le Comité Olympique Européen, cette compétition se tiendra pour la première fois à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan.

Des European Games en Azerbaïdjan ?

Bien évidement, l’Azerbaïdjan n’a pas été choisi au hasard.

Ancienne république soviétique, actuellement la première économique du pays est le pétrole et l’extraction d’hydrocarbures, via la SOCAR, entreprise nationale qui représente 70% du PIB. Ce pétrole est ensuite revendu à d’autres pays, dont ... la fRance, l’Italie mais aussi l’Allemagne.

Depuis la chute de l’URSS l’Azerbaïdjan n’a eu de cesse de se rapprocher d’Israël, devenant le seul pays à majorité musulmane chiite à entretenir des liens avec ce pays. Si l’Azerbaïdjan a une communauté azerie d’Iran qui représente 20% de la population, qui lui a permis de conserver des liens avec l’Iran, aujourd’hui, les liens avec Israël sont vus comme une trahison par Téhéran.
Du matériel militaire (drônes et matériel anti-missiles) a d’ailleurs été commandé à Israël pour plus d’un milliard d’euros, officiellement pour "libérer" le Haut-Karabagh, une région peuplée majoritairement d’arméniens et d’arméniennes, auto-proclamée république indépendante.

Ilham Alyev, "président" de l’Azerbaïdjan depuis 2003, fan de sport depuis sa jeunesse, a poursuivi la politique mégalo et sécuritaire de son père,ex chef du KGB et ancien président de l’Azerbaïdjan. Régulièrement critiqué par des ONG comme Human Right Watch, les journalistes et opposantEs politiques subissent régulièrement pressions, violences physiques, tortures, emprisonnement sans raison et mêmes des disparitions.

European Games 2015 : un autre massacre olympique

Comme à Sotchi en 2015 ou au Brésil pour la Coupe du Monde 2014, les rues de la capitale sont nettoyées afin d’accueillir les touristes. A Baku, un grand nombre d’animaux errants, principalement des chiens vivaient dans les rues de la ville.
Mais depuis la préparation des jeux, le service des animaux errants met en place une épuration des indésirables.

Les lapins, chats et surtout chiens sont ramassés et amenés au crématorium de la ville. Là bas ils sont tués d’une balle dans la tête et brûlés, parfois brûlés vifs ! Si les autorités tentent de faire croire à des cas de rage, il n’en ai rien : des bébés chiens qui n’ont même pas eu le temps d’être contaminés sont amenés au crématorium pour être eux aussi brûlés. Comme personne ne veut gâcher une balle pour eux, ils sont brûlés vivants ou tués à coups de pelle.

En tout, ce sont 100 000 chiens qui seront massacrés dans ce génocide !

Les informations révélées par les activistes azeris de la libération animale et des journalistes ont été censurées par le gouvernement et les journalistes ont été menacés.

A l’approche des Europeans Games, le nombre de chiens assassinés augmente de façon exponentielle. Un appel à solidarité est lancé, tout d’abord pour boycotter les European Games mais aussi pour appeler les gouvernements à interpeller le président de l’Azerbaïdjan afin de faire stopper ce massacre.

Manifestations de solidarité

Le 15 mars ont eu lieu des manifestation à Istanbul, Izmir, Ankara, Moscou et Tbilissi.
A Istanbul, la manifestation a débutée dans le quartier des affaires jusqu’au Consulat d’Azerbaïdjan. Une centaine de personnes ont ainsi défilé en criant "Bakou brûle des chiens !", "Azerbaïdjan tu pues le sang" et ont déversé des cendres devant le Consulat afin de commémorer les animaux errants brûlés vifs. Des manifestantEs ont placés des autocollants avec le drapeau de l’Azerbaïdjan sur les cendres, mais la police anti-émeute est rapidement intervenue car une loi turque interdit que des drapeaux soient posés au sol.

Il a été rappelé qu’un massacre de chiens avaient déjà eu lieu en Azerbaïdjan en 2012 lors de l’Eurovision et que «  l’idée de massacrer les animaux errants au nom de la civilisation moderne ce n’est pas seulement torturer les animaux mais aussi le peuple d’Azerbaïdjan qui élève sa voix pour les animaux. Beaucoup de gens ont été poursuivis et réprimés suite à des manifestations pacifiques en Azerbaidjan ».

Les animaux errants appartiennent à la rue !

Stop au massacre des animaux errants en Azerbaïdjan !

Boycott des European Games !

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.