Du 17 au 24 octobre, c’est la Grande Évasion : une semaine pour bloquer la justice

Une semaine pour parler, échanger, construire nos propres réponses face à la répression. Rompre l’isolement des inculpé.e.s. Rendre visible la répression pour s’organiser efficacement face à elle. Faire de la solidarité contre la répression un moment de la lutte et pas un espace en dehors du mouvement social. Une semaine de moments divers, d’ateliers, de débats, de projections, de bouffes de soutiens... pour penser ensemble quatre temps forts de la répression : le rapport à la police, la garde à vue, le procès, la prison et les peines.

Nous étions des milliers dans la rue : lycéen.ne.s, étudiant.e.s, travailleurs, travailleuses – avec ou sans emploi – syndiqué.e.s ou non.Nous faisons grève, occupons, bloquons et manifestons contre une nouvelle loi et le capitalisme qu’elle sert.

Nous subissons la violence de la police. Pour nous défendre face à des hommes et des femmes en armes, nous sommes de plus en plus nombreuses et nombreux à nous organiser et à nous protéger pour continuer à prendre part à la lutte sans risquer de blessures graves ou la mort. Il n’y a pas de « bavures » policières : il y a une logique de terreur pour maintenir l’ordre, politique, économique et social. Le lot habituel des habitant.e.s des quartiers populaires se révèle à tous. Nous détestons la police.

Nous subissons aussi la violence de la justice. Pour nous défendre face à des magistrat.e.s qui lancent des poursuites de plus en plus délirantes – jusqu’à perpète pour un croche-patte – soyons de plus en plus nombreux.ses à faire front. Il n’y a pas d’ « erreurs » judiciaires : il y a des lois, et des peines, pour maintenir l’ordre, politique, économique et social. Le lot habituel des habitant.e.s des quartiers populaires se révèle à tous. Nous détestons la justice.

Ni innocent.e.s, ni coupables, pensons ensemble notre défense.

Lundi 17 octobre : Soirée d’Ouverture

A partir de 18h à la Chapelle (36, rue Danielle Casanova)

Une première soirée pour commencer à creuser le trou vers la sortie … en chanson !

Présentation du programme de la semaine, repas bon et solidaire, musique de lutte, Kiosk sur la répression, du monde, un bar, de la bonne humeur.

Mercredi 19 octobre : Après-midi pratique

À partir de 14h à la Chapelle (36, rue Danielle Casanova)

Une après-midi pour faire des choses ensemble, apprendre et partager pour s’organiser et penser contre la répression.

  • Atelier de déplacement collectif en manifestation - bougeons ensemble !
  • Arpentage de Surveiller et Punir de M. Foucault, pour penser ensemble contre les enfermements.
  • "Que faire quand on est un proche" : savoir s’organiser quand un.e ami.e, un.e camarade ou un.e voisin.e de manif se retrouve en garde-à-vue, en procès ou en prison.

Jeudi 20 : Soirée sur la garde à vue

A la Chapelle, 36 rue Danielle Casanova

  • 18h : Apéro-Concert & Repas solidaire.
  • 20h : Discussion sur la garde à vue.

Nous projetterons le montage "N’avoue jamais, jamais, jamais", proposé et présenté par le collectif des Archives Getaway.
A la suite de la projection, nous discuterons de l’interrogatoire policier comme d’un moment clé, pour la flicaille d’abord, puisque c’est l’espace dans lequel ils fabriquent le profil, la culpabilité de l’interpellé ; mais aussi pour nous : comment s’y préparer, connaitre les méthodes et savoir se défendre.

N'avoue jamais, jamais, jamais - Teaser from Archives Getaway on Vimeo.

Vendredi 21 : Soirée sur le rapport à la police dans la lutte

A la Chapelle, 36 rue Danièle Casanova

  • 18h : Apéro-Concert & Repas solidaire.
  • 20h : Discussion sur le maintien de l’ordre.

A quoi sert le maintien de l’ordre par la police ? Comment s’organise-t’il en France et ailleurs ? Quelles évolutions de la gestion des manifestations par la police, durant le mouvement contre la loi Travail ? Animé par un militant montpelliérain spécialiste de la gestion des foules.

Mais aussi, Comment s’organiser pour continuer à prendre la rue ? Retour sur des tentatives collectives.

Samedi 22 : Après-midi sur les procès et la défense

A partir de 14h au Hangar de la Cépière, 8 rue de Bagnolet

Pour s’organiser contre la répression, il faut aussi penser à se défendre au tribunal : Comment ça marche, la défense collective ? C’est quoi, une défense de rupture, de connivence ? Vaut-il mieux parler ou se taire quand on passe à la barre ? Que s’est-il passé dans les procès suite au mouvement contre la loi Travail ? On se rassemble et on en discute !

Avec des membres de la C.A.J de Toulouse, de DefCol de Paris et de Défense Co. de Rennes.

+ Table d’infos sur la répression des sans-papiers, bar de soutien et bien plus encore.

Dimanche 23 : Après-midi sur la Prison et les Peines alternatives

A partir de 15h au Hangar de la Cépière, 8 rue de Bagnolet

  • Projection du film documentaire Enfermés Vivants de Félix Gonzalez-Debats, lectures de témoignages, discussion autour des nouvelles méthodes de la justice.
  • Les contrôles judiciaires, les bracelets électroniques, les travaux d’intérêts généraux, la taule : contre tous les enfermements.

Puis Grand Goûter de Clôture – Débriefing et rigolade.

+ Table d’infos sur la répression des sans-papiers, bar de soutien et bien plus encore.

Le programme en pdf :

 - 2.2 Mo


L’affiche en pdf (à coller partout !) :

 - 461.5 ko

Le blog :
https://lagrandeevasion.noblogs.org/

La page Facebook :
https://www.facebook.com/events/344586215886555/

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.