Rencontre contre Toulouse EuroSudOuest

Discussions, questionnements et perspectives pour s’organiser et lutter contre le projet de réaménagement de la ville : TESO.
Un nouveau projet d’urbanisme qui rassemble six acteurs principaux : l’État, la SNCF, la Région Occitanie, le département de la Haute-Garonne, Tisséo et Toulouse Métropole . Le prétexte : préparer l’arrivée prochaine de la ligne à grande vitesse (LGV) qui mettra Toulouse à 3h30 de Paris. L’objectif : la transformation des faubourgs autour de la gare en un vaste quartier d’affaires flambant neuf.

Abattre TESO ? Et si on s’y mettait ?!

Depuis le début de la décennie, un nouveau projet d’urbanisme est dans les cartons de la métropole. Toulouse EuroSudOuest (TESO) est un projet d’intérêt majeur (PIM) qui rassemble six acteurs principaux : l’État, la SNCF, la Région Occitanie, le département de la Haute-Garonne, Tisséo et Toulouse Métropole . Le prétexte : préparer l’arrivée prochaine de la ligne à grande vitesse (LGV) qui mettra Toulouse à 3h30 de Paris. L’objectif : la transformation des faubourgs autour de la gare en un vaste quartier d’affaires flambant neuf.

Pour donner quelques chiffres évocateurs, les élites locales se vantent de vouloir créer 300 000 m² de bureaux et 50 000 m² de commerces en plus. Elles évoquent aussi la possibilité de bâtir une tour de 150 mètres de haut à la place de l’ancien centre de tri postal.

Le branle-bas de combat est lancé et vise à la transformation totale des quartiers autour de la gare à grand renfort d’opérations d’urbanisme. La gentrification est organisée méthodiquement. Elle a pour but premier de faire dégager celles et ceux qui y vivent vers des zones toujours plus excentrées, afin de permettre aux bourges d’investir pleinement ces quartiers.

Une occasion s’offre à nous. Dans la plupart des villes, les processus de métropolisation sont difficilement saisissables, car portés par une multiplicité d’actrices et d’acteurs : agences immobilières, chantres de la culture alternative, institutions, urbanistes et promotrices immobilières. La gentrification est souvent diffuse et rarement décidée en amont par une quelconque clique au pouvoir. C’est bien souvent un mouvement initié par des promoteurs qui reniflent un bon filon que par une planification machiavélique de la destruction des quartiers.

À Toulouse, au contraire, avec Toulouse EuroSudOuest, la destruction de la ville est organisée de manière rationnelle, ce qui rend bien plus simple la compréhension du processus en cours. Il nous paraît opportun d’en profiter pour nous y opposer, d’autant plus que TESO ne cache aucunement ses desseins.

Une bonne chose de faite, l’ennemi est désigné. Mais le plan d’attaque est difficile à définir, le monstre est protéiforme. Qu’est-ce que ce projet nous dit des volontés des urbanistes pour la ville ? Quelle forme prendrait-elle ? Quelles seront nos possibilités de vivre et de lutter dans une métropole asceptisée et surveillée de toute part ? Est-ce qu’il y a pour nous des victoires envisageables dans une lutte contre TESO ? Comment s’organiser ? Où trouver des complicités ? Comment se parler et trouver des orientations communes en assumant la diversité de nos pratiques de lutte ? Tant de questions auxquelles il s’agit de réfléchir ensemble.

C’est pourquoi nous invitons les personnes intéressé·e·s à se rencontrer lors d’une assemblée assez large.
Pour faciliter la discussion, nous proposons une forme qui est bien entendu modulable :

  • (1) Présentation de TESO sous la forme d’une surprise théâtrale
  • (2) Discussion en plénière autour de questions qui nous traversent : aménagement, gentrification, métropole, quartiers, police, etc.
  • (3) Discussions en petits groupes autour de ces questions
  • Pause goûter
  • (4) Discussion en grand groupe autour des objectifs et outils de lutte
  • (5) Commissions

RENCONTRE CONTRE TESO,
LE DIMANCHE 8 JANVIER 2017 DE 14H À 19H
à La Chapelle,
36 rue Danielle Casanova, Toulouse

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.