Campagne de soutien au Palestinian Youth Center du camps d’Ain El-Héloué au Liban

Aujourd’hui on compte près de 5 millions de réfugiés palestinens de part le monde. Depuis ce funeste 15 mai 1948, la Nakba, où des milliers de personnes ont dues quitter leur terre, leur village, leur maison. Un grand nombre de ces réfugié.e.s sont dans des camps et s’organise pour de meilleur conditions de vie. Le Palestinian Youth Center présent au Liban est une de ces organisations.

Les réfugiés palestiniens :

Le 14 mai 1948, l’État d’Israël est proclamé. Le lendemain, le 15 mai, jour connu sous le nom de Nakba (La Catastrope), des milliers de palestiniens sont forcés à l’exil, quittant leur maison et leur terre. C’est environ 800 000 palestiniens qui fuient la colonisation de leur pays et se réfugient dans des camps de fortune en cisjordanie, à Gaza ou dans les pays voisins. Le 10 juin 1967, à l’issue de la Guerre des Six Jours qu’Israël déclencha, le Sinaï, Gaza, la Cisjordanie (y compris Jérusalem-Est) et le plateau du Golan sont alors occupés. Plus de 300 000 Palestiniens supplémentaires s’enfuient pour la plupart vers la Jordanie. Certains sont des réfugiés de 1948, d’autres sont de nouveaux réfugiés. La région de la vallée du Jourdain, en particulier, limitrophe de la Jordanie, se vide pratiquement de toute sa population. C’est donc plus d’un million de réfugiés qui se retrouvent dans les camps de Jordanie, du Liban, de Syrie mais aussi de Cisjordanie ou de Gaza. Ils profiteront d’un statut spécial reconnu par l’ONU, reconnaissant leur droit au retour, ainsi qu’à leur descendant.

On compte alors aujourd’hui plus de 5 millions de réfugiés palestiniens.

Les réfugiés palestiniens au Liban :

On compte pratiquement 500 000 réfugiés palestiniens au Liban, répartit pour la moitié d’entre eux, dans 12 camps à travers le pays. Les réfugiés ne bénéficient pas de la nationalité libanaise, ils sont exclus du système de santé et de certains emplois. Les conditions de vie dans les camps sont précaires, la discrimination de la part de l’armée libanaise est monnaie courante. Depuis quelques années, les réfugiés venant de Syrie (palestiniens et syriens) viennent rejoindre les camps du Liban.

Le camp d’Ain El-Héloué est le plus important du Liban, il a été établit dès 1948. Situé dans la ville de Saïda, au sud du pays, 100 000 réfugiés y habitent dans moins de 2km².

Palestinian Youth Center :

La communauté palestinienne s’organise pour de meilleures conditions de vie dans les camps de réfugiés.

C’est le cas des Palestinian Youth Center, présents dans de nombreux camps de réfugiés au Liban. Ces Centres de la Jeunesse Palestinienne se donnent comme objectifs de travailler avec les enfants et les adolescents des camps, en leur proposant des activités éducatives, sportives et d’accompagnement. Ils ont également un rôle politique, faisant vivre l’histoire du peuple palestinien et le droit historique au retour de tous les palestiniens dans leur pays. Ces centres sont mixtes (hommes/femmes) et travaillent aussi bien avec les réfugiés palestiniens qu’avec les libanais ou les réfugiés syriens.

La solidarité est notre arme :

La question du retour de tous les réfugiés est une revendication importante pour la libération de la Palestine de l’apartheid et de la colonisation. Soutenir les réfugiés palestiniens et faire connaître leur situation fait partie du soutien à la lutte de tout un peuple pour son autodétermination.

Le collectif anti-impérialiste Coup Pour Coup 31 appelle l’ensemble des organisations, collectifs et personnes solidaire du peuple palestinien à participer à la campagne de soutien au Palestinian Youth Center :

- En participant à la collecte de fond, qui servira à l’achat de matériel et à l’entretien de leurs locaux.

- En faisant des actions solidaires envers le Palestinian Youth Center du camps d’Ain el-Héloué.

Page Facebook : ICI English version : HERE

La versione in Italiano QUI

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.