Incendie du squat 44 avenue de Muret, organiser la solidarité

Hier mardi 4 février le plus important squat de la ville a flambé. Au moins 500 personnes se retrouvent à la rue ou dans des gymnases ouverts par la mairie. Des collectifs et individu·e·s s’organisent pour ne pas laisser la préfecture opportunémement isoler et rafler les habitant·e·s du squat.
Cet article sera mis à jour afin de faire recenser et faire circuler les informations nécessaires à l’organisation de la solidarité.

  • Encore un report pour le squat de rue Babinet

    Les avocat·e·s défendant les habitant·e·s ont demandé et obtenu un report du procès. La nouvelle date est le 13 mars ! La semaine prochaine c'est le squat de Blagnac qui aura son audience. Rdv le 6 mars au même tribunal, 40 avenue Camille Pujol.
  • Nouvelle audience pour les habitant·e·s, appel à soutien !

    Audience des habitant-e-s du squat du Mirail cette semaine : rendez-vous au tribunal d'instance 40 av Camille Pujol, ce vendredi 28 février à partir de 9h. Semaine prochaine : Audience des habitant-e-s du squat de Blagnac le 6 mars au même tribunal. Réservez la date!
  • Report au 28 février !

    Les habitant·e·s du squat rue Babinet ont demandé à ce que l'audience soit reportée à une date ultérieure. Le juge a accepté, ça donne déjà quelques jours de répis...
  • Rendez-vous de soutien au tribunal demain (vendredi), changement de lieu !

    Le procès pour le bâtiment de rue Babinet aura lieu au Tribunal d'Instance, et non au TGI ! Rendez-vous avenue Camille Pujol à 8h30.
  • Besoin de coups de main au squat du Mirail

    Le lieu passe en procès vendredi matin, et les habitant·e·s ont besoin d'aide pour remplir les papiers de [demande d'aide juridictionnelle->https://www.justice.fr/formulaires-t%C3%A9l%C3%A9charger]. Une équipe sera sur place ce jeudi matin pour expliquer la procédure, du monde en plus est bienvenue. Il y a également toujours besoin de couvertures sur place.
  • Cantine de soutien jeudi 13 au local Piquemil

    Cantine rue Piquemil à Toulouse pour aider aux premiers besoins dans l’equipements et le bon fonctionnement matériel des lieux ouverts pour les ancien.ne.s habitant.e.s du squat 44 avenue de muret. Appel aux dons : matos de nettoyage (balais, sacs poubelles, etc.), produits d’hygiène, couchage (matelas, draps, couettes, etc.), ustensiles de cuisine (réchauds, vaisselle, etc.), palettes, etc.
  • Jeudi l’OFII au Parc des Expos et vendredi procès du squat du Mirail

    L'OFII (une administration qui flique les migrant·e·s) va intervenir au parc des expositions jeudi à 17h, pour « les personnes souhaitant un examen de leur situation individuelle », donc sur la « base du volontariat ». Le squat du Mirail ouvert il y a quelques jours (rue Babinet) va passer en procès en fin de semaine. Rendez-vous est donné à 8h30 (du matin !) devant le TGI (allée Jules Guesde) en soutien.
  • Menace d’expulsion à Blagnac, appel à soutien !

    {{Le message suivant tourne}} « {Appel a soutien URGENT au squat de Blagnac 14 rue des Amandiers, la situation est compliquée des pompiers et policiers sont sur place, ils n'ont plus d'électricité merci de passer la bas et de relayer le message} » {{La préfecture met un zèle certain pour empêcher les ex-habitant·e·s de l'avenue de Muret à retrouver un toit}} Lors de la tentative d'ouverture d'hier des dizaines de flics et le directeur départemental de la sécurité publique Nelson Bouard lui même étaient sur place. Aujourd'hui c'est une lettre signé du préfet Étienne Guyot qui se félicite « {d'éviter la reconstitution d'un nouveau squat} » et appel les propriétaires d'immeubles vides à mettre en place «{ une surveillance particulière}» de leurs biens...
  • Tout le monde est sorti

    Les occupant-es s'en vont, en chantant
  • Le directeur des flics est sur place

    Nelson Bouard, directeur départemental de la sécurité public, est sur place. C'est lui qui organise l'expulsion
  • Du monde sur place pour empêcher l’expulsion

    Les flics veulent virer tous les gens devant le squat pour tenter d'expulser tranquillement, mais y'a du monde devant ! ✊ On nous signale la CSI qui s'approche avec cagoules et boucliers. En tout, il y a 12 fourgons de CRS et 4 fourgons de flics. Grosse ligne de BAC, CRS, CSI, toujours côté boulevard Armand Duportal
  • Les flics barrent la route

    Ils ont l'air de préparer l'expulsion
  • Brûle la pref

    La prefecture a donné l'ordre d'expulser. Besoin de soutien !!
  • CRS !!

    + 8 camions de crs. Risque d'expulsion immédiate. Plus il y a de monde, plus le lieu a de chances de tenir ! Pour l'instant, en plus des gens à l'intérieur, il y a une petite cinquantaine en soutien devant le bat..
  • Police !

    Une voiture de nationale vient d'arriver, besoin de monde sur place ! {{  A C A B }} isous
  • Ouverture en cours !!!

    Un ancien bâtiment de la cité administrative à compans est en train d'être occupée, rejoignez-nous vite si vous êtes dispo et deter !! Faut rentrer par le côté fac du capitole, 1 rue de la cité administrative ! {{ La solidarité est une arme ! }}
  • Actus de dimanche matin

    {{Au hall 8 du parc des expos}} : besoin de nourritures variées et de discussions - le moral des gens y est très bas!!! {{A la réquisition de Blagnac}}, au 14 rue des Amandiers, les habitant.e.s ont besoin de produits d'entretien, d'hygiène, de sacs poubelles, de palettes. {{Au Mirail}}, au 36 rue Jacques Babinet ,des produits d'entretiens, balais, couvertures, matelas et soutien logistique (voitures) seraient bienvenus. Dans tout les cas n'hésitez pas à passer sur les lieux et à rentrer en contact directement avec les habitant.e.s pour vous organiser ensemble. Vous pouvez aussi contacter les collectifs sur les pages facebook du REPIT ou du Collectif Russell.
  • Plusieurs squats ouverts par les habitant·e·s, besoin de soutien !

    Deux bâtiments ont été ouverts pour les anciennes habitant·e·s du 44 avenue de Muret. Beaucoup refusent d’aller dans le Parc des expositions. {{Ces deux lieux ont besoin de monde sur place dès maintenant pour éviter une intervention policière et une expulsions ! Les flics sont déjà sur place, mais du monde à l'intérieur et à l'extérieur peut les amener à renoncer à une explusion immédiate.}} - 14 rue des amandiers, à Blagnac (route de Grenade) (arrêt de bus Pasteur — Mairie de Blagnac) - 36 de l’avenue Babinet à Toulouse (arrêt de métro Mirail)
  • Communiqué du collectif Russel

    🔴🔴Halte au racisme d'Etat, des vies humaines sont en danger : c'est criminel, Réagissons!🔴🔴 Mardi 4 février vers 14h, un incendie a frappé le squat du 44 avenue de Muret, où trouvaient refuge plus de 500 personnes depuis mai 2019. Des hommes, des femmes et des enfants, de plus de 22 nationalités, laissés sans solution d’hébergement alors que la majorité, en demande d’asile, devraient être mis à l’abri sous responsabilité de la préfecture. Des droits ignorés, obligeant les personnes, les familles, à squatter des bâtiments vides pendant des mois voire des années. Nous tous en collectif, habitant.es et soutiens extérieurs, exhortons sans cesse les services de la préfecture de nous donner des réponses, de trouver des solutions. Nous nous sommes pliés aux différents recensements que la préfecture a ordonnés. Malgré cela, silence radio à la préfecture. Un silence criminel. Si l’Etat est bien responsable du logement de ces personnes, l’Etat n’est-il pas aujourd’hui responsable de cette catastrophe et de leur sort ? Nous exhortons également sans cesse les services de la mairie à prendre l’initiative d’une main tendue envers toutes ces personnes. Avec 4000 locaux vacants à Toulouse, pourquoi n’exercent-ils jamais leur droit de réquisition ? Comment accepter de laisser 500 personnes dans la détresse dans un bâtiment inadapté sans la moindre aide des institutions ne serait-ce que pour l’hygiène ou même l’enlèvement des déchets ? Comment détourner autant le regard ? Il aura fallu que le bâtiment brûle pour regarder à nouveau ces quelques 500 visages, affolés dans la rue, observant leur toit et leurs maigres effets personnels partir en fumée, pour leur accorder un temps éphémère dans les médias ; mais aussi pour les reloger en urgence dans des gymnases le soir, nous laissant entrevoir le potentiel d’actions d’hébergement en leur pouvoir si la volonté politique était là en dehors des évènements dramatiques comme celui-ci. On ne peut s’empêcher de repenser au nombre de places en gymnase ouvertes pour les sans-abris dans le plan hiver : 72… Et même dans cette détresse ultime, la violence de l’Etat se fait encore observer, quand des forces de police n’hésitent pas à gazer les personnes, enfants en première ligne, pour dissuader tout un chacun d’essayer d’outrepasser leur ruban pour tenter d’aller récupérer ses affaires. Sans rien dans la rue et dans le froid, la première préoccupation des habitant.es était de pouvoir rentrer récupérer leurs documents administratifs, seuls gages de tranquillité pour un immigré en France… Ou encore quand ces mêmes forces de police se permettent de contrôler les papiers et d’interpeller des personnes, un jour comme celui-là. Après trois nuits passées dans des gymnases non chauffés, les personnes seront déplacées en bus aujourd’hui vendredi 7 février, vers le Parc des Expositions, pour une durée indéfinie. Là bas, la préfecture et l’OFII pourront tranquillement mettre en place un recensement des situations administratives des personnes, réservant le sort qu’on connait aux sans papiers et déboutés du droit d’asile. On est donc loin d’un accueil inconditionnel comme nos institutions aiment à le dire. D’abord on ne respecte pas le droit fondamental des gens à être mis à l’abri, ensuite on ne respecte pas leur dignité en les laissant squatter des bâtiments inadaptés et dangereux sans aucune aide, et ensuite on profite d’une catastrophe qui aurait pu faire morts et blessés pour les parquer, les recenser, on le sait, accélérer l’arrestation de ceux et celles jugés indésirables par nos autorités. Où est l’humanité là dedans ? Jusqu’où le drame doit-il aller pour pouvoir espérer de vraies propositions dignes ? Quand les solutions sont pourtant à porter de leurs longs bras… Encore une fois la seule solution réellement humaine est venue des citoyen.nes toulousain.es solidaires qui depuis le drame hébergent des sinistrés dans leurs maisons. Nous les encourageons à continuer, pour mettre à l’abri les plus fragiles. Inquiet.es des contrôles auxquels nos frères et sœurs du squat de l’avenue de Muret vont être soumis dans la discrétion d’un parc des expositions, nous invitons toutes les personnes solidaires à venir en soutien sur place, aujourd’hui à l’ouverture mais aussi à tout moment dans les jours à venir. Ne les laissons pas seul.e.s ! Investissons le hall 7 !!! Halte au racisme d'Etat, des vies humaines sont en danger : c' est criminel, réagissons!!!! Le collectif Russell
  • Nouvelles de ce vendredi matin

    {{Les gymnases vont fermer aujourd hui}} et les personnes pourront aller en bus des gymnases vers le hall 7 du parc des expos de 14h à 20h (île du Ramier), nouveau lieu d'herbergement d'urgence proposé par le dispositif institutionnel. Les personnes auront une carte nominative, les papiers seront surement demandés. Des maraudes sont organisées avec besoin de bénévoles. Merci de contacter Medecin du Monde si vous etes dipos! {{Besoins Hébergements temporaires et lieux de stockage sécurisés}} : Les habitant.es recherchent des solutions d'hébergement temporaire, nuit par nuit et encore des lieux de stockage. N'hésitez pas à vous faire connaitre si vous pouvez auprès du [collectif Russel->https://www.facebook.com/collectifrussell/] qui vous mettra en lien avec les personnes {{Demande urgente : besoin d'assistantes sociales }}pour aider à régler les problèmes administratifs suite à la perte des papiers et autres... les personnes ont besoin que les autorités fournissent en urgence des attestations de sinistres pour justification auprès des institutions/université/ecoles (des étudiants en ont besoin vite pour l'université, les demandeurs d'asile pour leurs rendez vous préfecture, etc... ) Merci aux assos de remonter ce besoin aurpres des bénévoles et aux responsables mairie/pref etc! {{Une cagnotte de soutiens d'urgences}} (matériel et alimentaire) aux habitant.e.s a été mise en place par l'association Solidarity Union. Elle est disponible [ici->https://www.helloasso.com/associations/association-solidarity-union/formulaires/8/widget]
  • Les gymnases vont fermer, le parc des expositions va ouvrir

    Le déménagement se fera demain entre 14h et 20h. Avant et après il ne sera pas possible de s'y faire héberger ! Des bus partiront à 12h puis 18h des gymnases (cépière, bagatelle et empalot) pour que les habitant·e·s puissent démanager. La Préfecture et l'OFFI ne devraient pas être présentes aux parcs des expos avant plusieurs jours. Les personnes auront une carte nominative, les papiers seront surement demandés. Le parc des expos devraient offrir de meilleures conditions d'hébergement, du moins d'après les employé·e·s de la mairie : repas chaud le midi là bas puis le soir à l'ile du ramier (servis par la Croix Rouge). Il y aura des douches, du chauffage. {{Une cantine et une récolte de dons (vêtements et produits d'hygiènes est organisée demain 12h à la fac du mirail (devant le bâtiment Accueil}}
  • Besoin d’assistant.es sociales

    Demande urgente : besoin d'assistantes sociales dans les gymnases pour aider à régler les problèmes administratifs suite à la perte des papiers. les personnes ont besoin que les autorités fournissent en urgence des attestations de sinistres pour justification auprès des institutions/université/ecoles (des étudiants en ont besoin vite pour l université, les demandeurs d asile pour leurs rendez vous prefecture, etc... ) Merci aux assos de remonter ce besoin aux responsables mairie/pref etc!
  • Plus posible de récupérer des affaires pour aujourd’hui

    Réouverture demain de 9h à midi ! D'autres part, on a signalé des controles de personnes et de voiture dans l'après-midi... prenez soin de vous! Deux personnes avaient été arrêtés, elles sont ressortis du comico au bout de quelques heures pour l'une et 24h pour l'autre.
  • Pas d’espace pour stocker les affaires des personnes expulsées

    Infos de la mairie et du cedis : il n'y a pas d'espace prévu pour stoker les affaires évacuées des gens expulsés par la mairie. Les affaires encore présentes dans le batiment seront stockées dans un entrepôt payé par EDF à blagnac, qui sera mis à disposition dans quelques jours. Les famille/personnes pourront accéder à cet entrepôt une seule fois gratuitement ; les autres fois, elles devront payer pour y accéder. Une centaine de personne sont actuellement dans la rue, devant le squat, à garder leurs affaires puisqu'elles n'ont nulle part où les stocker ni la possibilité de les bouger. Ces personnes ne seront pas évacuées ce soir mais certainement d'ici demain....
  • ...la soupe arrive !

    Finalement tout le monde peut rentrer dans le squat pour récupérer ses affaires, sans attendre. Et une soupe arrive sur place !
  • Y’a les flics...

    Contrairement à ce qui était promis (ne jamais, jamais croire un·e flic), la police est présente devant le 44 avenue de Muret. Il y a aussi des vigiles avec des chiens. La situation est un peu tendue. Les habitant·e·s rentrent 5 par 5 pour l'instant.
  • Récupération des affaires aujourd’hui et demain

    Un message circule sur la manière dont les habitant·e·s vont pouvoir récupérer leurs affaires : « {Le squat de l’avenue de Muret va rapidement être muré et ne sera plus du tout accessible. Il est bien sûr très important que les personnes qui y vivaient puissent récupérer leurs affaires, particulièrement les documents administratifs et les traitements médicaux. Cette récupération se fera sur 3 plages horaires : - aujourd’hui de 13 à 16h pour les personnes qui dorment au gymnase Empalot - aujourd’hui de 16 à 19h pour les personnes qui dorment au gymnase Cépière - demain de 9 à 12h pour les personnes qui ne dorment pas dans les gymnases Il ne sera pas possible de récupérer les meubles et l’électroménager. Seuls les documents administratifs, vêtements, médicaments, produits d’hygiène, vélos et autres petites affaires personnelles pourront être récupérés. Il n’y aura pas de présence policière afin de ne pas inquiéter les personnes. Les associations sont sollicitées pour venir aider afin que ces récupérations se passent au mieux.} » Un appel à se rendre sur place pour aider à la récuparation et au transport des affaires tourne.
0 | 10 | 20 | Tout afficher

Recensement des informations

lieu d’hébergement d’urgence

200 personnes ont été réparti mardi soir dans 3 gymnases :

  • Empalot (Allées henri sellier)
  • la Cépière (TAC Volleyball)
  • Bagatelle (impasse du Bachaga Boualam)

Beaucoup de monde a refusé ces hébergements (pour éviter rafle et fichage) et dorment dans les alentours du bâtiments. La mairie et la préfecture promettent que les gymnases resteront ouverts le temps nécessaires à la recherche d’autres solutions d’hébergement, et qu’il n’y aura pas de contrôle de police dans les gymnases...Pour l’instant l’entrée dans les gymnases se fait en donnant son nom sur une simple feuille de papier.

Les gymnases fermeront demain vendredi 7 février, l’hébergement se fera au Parc des Expositions. Plus de détails ici

L’OFII sera présente au Parc des Expos ce jeudi

stockage des affaires

Les lieux prévus en urgence (boutique solidarité, église de Patte d’oie) pour stocker les affaires sont saturés.

Les affaires encore présentes dans le bâtiment lorsqu’il sera définitivement fermé seront envoyé à Blagnac dans un entrepôt payé par EDF. L’accès à cet entrepôt sera gratuit une fois par personne/famille, ensuite il faudra payer pour y accéder.

solidarité active, réunion, etc

Il y a un besoin urgent d’assistant·e·s sociales dans les gymnases pour aider les personnes qui ont perdu tout leurs documents administratifs.

Un repas est préparé cette après-midi (mercredi) au 34 rue Brouardel pour ensuite faitre un tour des gymnases ce soir. Les coups de main et dons (nourritures, vétements, couvertures...) sont les bienvenues !

Demain (jeudi) une réunion est prévue à La Chapelle (36 rue Danielle Casanova) avec les habitant·e·s de l’avenue de Muret pour préparer la suite. Un repas sera servi sur place.

Vendredi 9 février à 12h devant le bâtiment Accueil de la fac du Mirail c’est cantine en soutiens aux habitant·e·s et récolte de vêtements+produits d’hygiène.

Jeudi 13 février à partir de 19h une cantine en soutien aux habitant·e·s est organisée rue Piquemil. Une récolte de dons aura aussi lieu (atos de nettoyage (balais, sacs poubelles, etc.), produits d’hygiène, couchage (matelas, draps, couettes, etc.), ustensiles de cuisine (réchauds, vaisselle, etc.), palettes, etc.)

Vendredi 14 février le squat du Mirail passe en procès. Rendez-vous à 8h30 devant le Tribunal d’Instance (avenue Camille Pujol) pour un rassemblement de soutien !

Retour sur l’incendie

Le site Rapport de Force était présent pendant l’incendie. Sur Twitter ils et elles ont suivi l’évacuation.

Le Collectif Auto Média Énervé était également sur place, un article est sorti aujourd’hui

P.-S.

Logo : Ben Art’Core.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un-e administratrice/administrateur du site. Nous rappelons que les compléments d’information n’ont pas vocation à être des lieux de débat. Ne seront publiées que des informations factuelles.

Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?
  • Votre email, facultatif (si vous souhaitez pouvoir être contacté-e par l'équipe de Iaata)

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.