Luttes et mobilisations

compte rendu > Justice

Procès d’un casseur : le marquis, la banque et le boulanger

Les banquiers jugent leur casseur. Encore une belle justice de classe lundi après-midi à Toulouse.
T.R., boulanger de 21 ans, s’est fait choper pendant les émeutes du 1er novembre. Il est accusé d’avoir balancé un parpaing dans le dos d’un agent de la BAC (1 jour d’ITT) et d’avoir lancé des pierres sur la vitrine du Crédit Mutuel de la place Esquirol (« LA banque à qui parler »). Visiblement inexpérimenté, l’accusé a immédiatement avoué être l’auteur des faits qui lui étaient reprochés. Quelle aubaine ! Après un mois de débordements et de samedis perdus pour les commerçants, la justice tient enfin son coupable.

Fil d’info > Grand Travaux Inutiles

Quand la ZAD débarque en ville

L’occupation du Mirail est expulsable - TOUS A LA ZAD !
De la ZAD, nous prenons la détermination à rester quoi qu’il arrive, à tenir ensemble des lieux que nous avons détournés et auxquels nous tenons maintenant pour ce qui s’y passe.
Des mouvements étudiants, nous savons comment les blocages permettent une grève effective et libèrent des espaces pour donner de l’ampleur au mouvement.
Cette hybridation fait peur.

Information > Éducation

Education : 9 décembre, ça c’est de la grève !

Les personnels du collège Bellefontaine, grévistes depuis près de deux semaines, appelaient ce mardi 9 une journée de grève, principalement contre la réforme touchant l’éducation prioritaire. A leur initiative une assemblée inter-établissements réunissant des personnels grévistes de sept établissements. Et l’après-midi, le siège du Parti Socialiste de Haute-Garonne a été occupé par les grévistes rejoints par les étudiants en lutte du Mirail. Une nouvelle journée de grève a été votée par l’assemblée pour mardi prochain, le 16 décembre.

Fil d’info > Luttes étudiantes

Décision du collectif occupant le Mirail, à l’attention du Président de l’Université Toulouse-Jean-Jaurès, Jean-Michel Minovez

1. Rappel des faits
Dans la journée du vendredi 5 décembre, la présence d’un tract rédigé par Jean-Michel Minovez a été signalée sur le campus occupé.
Ce texte se présente comme une « requête en référé à l’attention du Président du Tribunal Administratif de Toulouse » et fait appel à des notions obscures telles que « droit de propriété de l’université » ou encore « risques d’atteinte à la tranquillité publique » afin de remettre en question l’occupation de l’université. Cette obscurité culmine dans l’expression « (...)

Ailleurs > Répression

Blanc blocs : des policiers déguisés en pacifistes ?

Alors que la répression des manifestations bat son plein, alors que les médias s’acharnent comme à l’accoutumée à opposer les catégories de « casseur » et de « non-violent » pour diviser les luttes, un appel à constituer des « blanc-blocs » (« La non-violence est un sport de combat ») a été diffusé à Nantes peu avant la manifestation du 22 novembre. Il s’agit de constituer des « blanc-blocs », « nombreux, bien visibles et identifiables, agissant fermement dans le respect de l’intégrité des personnes », et qui se donneraient pour mission de « repérer, photographier et filmer » les « policiers déguisés en black-blocs ».

| 1 | ... | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | ... | 94 |

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.

-