Travail du sexe

breves > Féminismes

APPEL A TEXTES // CÉLÉBRONS NOS MORT-ES

Chaque année, nous comptons nos mort-es suicidé-es, assassiné-es, silencié-es par féminicides, crimes racistes, transphobes, queerphobes et putophobes.
🔥 Ce 31 octobre 2020, à l’occasion de Samhain, un moment suspendu entre la vie et la mort, entre le jour et la nuit, nous voulons célébrer nos mort-es à la Pigeonne, le squat queer féministe antiraciste de Strasbourg. 🔥
Iels n’auront pas notre tristesse. Transformons nos deuils en force et nos rages en puissances. Pour les lire sur une scène ouverte (...)

Analyse et Mémoire > Féminismes

(Il faut mieux tard que jamais) Petite réflexion et réaction autour de la manif féministe du 23/11

L’assemblée féministe « Toutes en grève 31 » et d’autres organisations toulousaines ont organisés, le 23 novembre, une manif à Toulouse à l’occasion de la journée internationale de luttes contre les violences faites aux femmes et aux « minorités de genre » -selon leurs termes-.
Pendant cet événement des pancartes qui criaient « qui tue le plus de femmes ? Le pornocriminel » ou alors « porno ventes des féminicides », « prostitution= viol tarifié » ont été arrachées.
Il nous importe peu de savoir ce que les personnes qui les ont déchirées ont réellement fait ou pas. Ce qui est certain par contre, c’est que ces personnes ont réagi avec les moyens qu’iels ont jugés nécessaire et possible sur le moment.
Ce texte est né de l’envie de recentrer et contextualiser le débat car ces évènements ont l’air d’avoir fait pas mal parler en y amenant une confusion et un blabla général que ce soit sur le net ou dans notre propre entourage.

Information > Travail du sexe

Les putes en galère, les putes en colère

Aujourd’hui nous sommes le 17 décembre, journée internationale de luttes contre les violences faites aux travailleuses et travailleurs du sexe (tds).
C’est aussi une journée de grève nationale en fRance. Il est assez rare de voir des cortège de travailleuse travailleurs du sexe, n’est ce pas ?
Cette fois-ci on est là. On en a marre que notre travail ne soi pas considéré comme tel de la part de l’état, des abolitionniste et finalement de la plupart de concitoyens. Cela a des répercutions énorme sur nos conditions de vie et nos conditions de travail. Dans la rue et sur internet.

| 1 | 2 | 3 | 4 |

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.