Sécurité - Surveillance

Fil d’info > Sécurité - Surveillance

L’université doit rester ouverte

Communiqué du Collectif des Précaires de l’Université du Mirail.
L’université du Mirail rebaptisée Jean Jaurès par son actuel président suit un cours toujours plus réactionnaire. Dernier épisode en date le projet d’expulser de l’université toutes activités politiques. Les récents événements servant alors de prétexte facile à ce projet...

Ailleurs > Éducation

Les universités victimes de l’anti terrorisme

Les fac françaises ont vu la présence de vigiles et de caméras se développer depuis quelques années. Depuis les événements de Paris c’est une panique sécuritaire qui a saisi les universités en île de fRance et ailleurs. Alors qu’à Nanterre certain.e.s ont voulus montrer que les facs ça sert pas qu’à étudier à Lyon II le climat sécuritaire se durcit sévèrement.

Information > Sécurité - Surveillance

La videosurveillance arrive à Arnaud Bernard

C’était une des promesses de la campagne de Moudenc aux dernières élections municipales. Plusieurs caméras ont été commandées et six d’entre elles sont d’ors et déjà prévues pour Arnaud Bernard, quartier populaire du centre-ville pour lequel la bourgeoisie locale a des projets. Le 4 septembre dernier, des membres du conseil municipal présentaient à une assemblée hétérogène d’habitants le futur visage du quartier avec la mise en œuvre de la vidéosurveillance.

Ailleurs > Sécurité - Surveillance

Pouvoir assassin : une personne privée de papier meurt lors de son transfert.

Toujours la même histoire. L’État ne dira sans doute jamais ce qui c’est exactement passé ce 21 août 2014 dans la voiture de flics de l’unité d’escorte qui emmenait Abdelhak Goradia du centre de rétention de Vincennes à l’aéroport de Roissy d’où il devait être expulsé. Abdelahak est mort. Les flics lui ont fait croire qu’il allait voir l’infirmière, ils lui ont mis des menottes, un casque sur la tête et l’ont saucissonné pour être sûr qu’il ne résiste pas. Il est mort asphyxié, étouffé. La police a déclaré qu’il était mort naturellement, d’une crise cardiaque, puis ils ont dit qu’il s’était fait volontairement vomir. C’était la deuxième tentative d’expulsion ; lors de la première les flics s’étaient déjà montrés violents et acharnés et c’est le commandant de bord qui avait refusé de le prendre à bord de l’avion.

| 1 | ... | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 |

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.