Violences policières

Information > Répression

Mais que font les caméras ?

Nous avons reçu ce texte par mail, accompagné d’un lien pour télécharger la vidéo. Le lien ne marchait plus, nous reprenons donc la version qui a été mise en ligne sur le compte de lundi.am.
On y voit un montage des images filmées par des étudiant.es qui, suite à leur expulsion du Mirail, cherchaient à rejoindre la gare. Ielles descendent à Marengo-SNCF. La BAC les attend en masse à leur arrivée. Ils arrêtent et mettent au sol Guilhem. Quelques secondes plu tard, une grenade explose, blessant très gravement Guilhem et légèrement deux flics.
Ces images permettent de mettre en évidence que les déclarations et des flics et du procureur sont fausses (relatées là par exemple).

compte rendu > Mouvement anti-industriel

Occupation de la DDCSPP de Foix (Ariège).

Le 20 mai 2017, l’éleveur Jérôme Laronze était tué par les gendarmes, suite d’une longue série de harcèlements et de contrôles agricoles à répétition. Un an après, nous avons décidé d’occuper l’administration qui organise ces contrôles dans chaque département, la DDCSPP. Nous étions une bonne centaine, accompagnés de neuf brebis. Ensuite, nous avons fait une manifestation dans les rues de Foix. Voici le texte qui a été lu aux agents de la DDCSPP et diffusé dans la ville.

Fil d’info > Violences policières

Communiqué de prisonniers enfermés à la prison de Seysses : Encore un mort au mitard

Maison d’Arrêt de Seysses, le 19 avril 2018.
J. avait 26 ans. Samedi dernier, il était au mitard, dans une « cellule disciplinaire » de la prison de Seysses. Il y est mort. Les médias relaient une version des faits, une seule : celle des matons, les « surveillants ». Mais nous, on y vit, dans cette prison. Et on n’est ni sourds, ni aveugles. On sait que sa mort a été provoquée par la violence des matons affectés au mitard. Non, J. ne s’est pas suicidé.

Fil d’info > Répression

Communiqué sur la semaine de révoltes à Toulouse

Depuis dimanche 15 avril dernier des révoltes ont lieu au Grand Mirail et dans la prison de Seysses. Les révoltes sont le résultat d’un contexte général de violences policières racistes et islamophobes dans les quartiers et de la mort d’un détenu à la prison de Seysses.
Dans la prison, des détenus affirment qu’une autre personne est entre la vie et la mort suite aux violences des matons. Depuis lundi environ 200 détenus refusent de rentrer en cellule après la promenade et mardi ils ont notamment déployé (...)

Fil d’info > Répression

l’Etat nous fait la guerre, défendons-nous ensemble

Dans la prison de Seysses, dans la nuit de samedi à dimanche, J. est mort en isolement. Un autre détenu est hospitalisé entre la vie et la mort. La prison parle d’un suicide par pendaison, ce qui est fortement contesté et improbable. Pour l’autre détenu, même opacité et mensonges des matons. Tout laisse à croire qu’ils ont été tabassés à mort.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 23 |

Publiez !

Comment publier sur IAATA?

IAATA est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous contacter.